L’Association Le Manif organise depuis 1998 une Biennale Internationale d’Art Contemporain à Nîmes. Pour fêter le dixième anniversaire de la manifestation, Le Manif a décidé de développer un volet immatériel, NIMERIX. Fidèle à sa volonté d’innovation, l’association en a confié la conception à un artiste, ferdinand(corte)™, et le commissariat au réseau FLYING ART NETWORKS. 

 

 NIMERIX comprendra six modules d’exposition  

1. « Corrida sur Second Life » par Fred Forest 

2. « Cristal 08 » par Félicie d’Estienne d’Orves

3. « Point-Virgule » par Guéla Tsouladze 

4. « Institut N/N » par Nicolas Nakamoto

5. Carte Blanche Vidéo à Patricia Dorfmann

6. Carte Blanche Numérique au Cube/Art 3000

 

Patricia Dorfmann présentera une sélection de vidéos d’artistes de la galerie :

 

Raphaël Boccanfuso, Eric Corne, Artus de Lavilléon, Baptiste Debombourg, Teun Hocks, Yann Toma, Marcus Tomlinson, Zevs.

 

 

Vidéo Bande-annonce : T.C.S.

 

(co-réalisation baptiste Debombourg & Antoine Melchior)

 

Ce film « T.C.S. » est une réflexion poétique sur notre société contemporaine . Cette réalisation documentaire se présente sous la forme d’un voyage initiatique au sein d’un univers socio-culturel particulier.

Partant d’une invention mécanique originale et du désir philanthropique de son auteur, Germain Tison, notre film raconte comment l’occurrence d’une pratique de cascade au cinéma crée - par le biais d’un sport amateur inédit -  une culture singulière. Le « T.C.S. » - pour ne point le nommer - est une sorte de course automobile amateur non-officielle qui fait s’affronter, sur des terrains agricoles transformés, un véhicule de compétition bon marché : la demi-voiture.

le « T.C.S. » est un point de rencontre et un terrain d’entente. Il propose implicitement de retrouver la cohésion sociale dans le partage à plusieurs. L’entraide y est le mot d’ordre. Il s’agit ici de corps social mais aussi de culture : la course est une scène ouverte à l’imaginaire de chacun. Emprunt de références transformées, cet univers populaire et décalé laisse à ces différents acteurs le soin de se revendiquer en toute liberté.
 
Brevetée en 1993 par Germain Tison, la demi-voiture est un fédérateur social autant qu’il fait s’incarner les particularismes de chacun. Entre volonté de puissance et absurdité de l’être, personne n’échappe ici à ses propres limites. La demi-voiture offre une puissante mécanique de projection de soi. Dans ce jeu spectaculaire, l’homme – toujours faillible - révèle alors ici, sa part subtile d’humanité.
 
Les diverses interdictions opposées à la pratique de ce sport donnent enfin lieu à une enquête ouvrant des pistes de réflexions autour du conflit qui se joue ici, de façon locale, entre l’homme et la société dite moderne. Interdits, gênes, limites. Le « T.C.S. » interroge nos identités sociales et culturelles prédéterminées. Sport philanthropique d’où s’échappe un univers hybride, Germain Tison confronte, par le biais de son invention, une part de l’homme à ses propres réalités.

 

 

 

La Galerie Patricia Dorfmann :

 

 

 

Depuis sa création en 1990, la galerie Patricia Dorfmann propose un programme axé sur la création contemporaine internationale. Elle s'est attaché essentiellement à montrer le travail d'artistes, émergents ou inédits en France, représentatif des derniers états de la recherche dans le domaine de l'art contemporain.   A travers le travail d’artistes comme Raphaël Boccanfuso, Yann Toma ou encore ferdinand(corte), la galerie Patricia Dorfmann démontre un goût particulier pour des pratiques artistiques subversives reproduisant les avatars d’un système social. La réalisation d’un buste de Marianne en 2000 par Raphaël Boccanfuso, la création d'un organisme réunissant des compétences en rhizome avec ferdinand(corte), le rachat de Ouest-Lumière par Yann Toma auto-proclamé président à vie de l’entreprise fictionnelle, les « Visuals Attack » de Zevs ou encore les récentes peintures d’Eric Corne témoignent de cet intérêt .   Les collaborations avec le photographe Marcus Tomlinson,  le studio de création Ora-Ito, le chorégraphe Joseph Nadj ou les stylistes Viktor & Rolf pour n'en citer que quelques-unes montrent la volonté de la galerie de réunir dans le champ des arts plastiques des artistes venus d’horizons différents.   La politique d'ouverture de la galerie engagée dès le départ vers des projets transdisciplinaires en fait un terrain unique avec les multiples acteurs du large panorama artistique actuel.   C'est aussi grâce à la personnalité de Patricia Dorfmann, aux liens étroits qui l'unissent  à chacun des artistes représentés que la galerie peut se prévaloir d'un climat dynamique et indépendant.

 

 

 

le manif

 

Biennale de Nîmes

 

Galerie Patricia Dorfmann


tcstcstcstcstcstcstcstcs